Nous contacter
kmeleon-2
Programmez vos bras robotisés sans ligne de code

Le logiciel qui vous permet de programmer sans formation informatique nécessaire.
En savoir plus >

flexibot-1
Cellule de robotique collaborative clé en main

FlexiBot votre cellule qui vous permettra de robotiser vos process en un clin d’œil.
En savoir plus >

Menu
Prendre rendez-vous

Quelles sont les principales causes des troubles musculo-squelettiques sur un site de production ?

Écrit par Clémence Serraz, Publié le 05 février 2020

Selon l’assurance-maladie, en France, les troubles musculosquelettiques (TMS) représentaient en 2015 plus de 87 % des maladies professionnelles ayant entraîné un arrêt de travail ou une réparation financière liée aux séquelles. Si ce sombre tableau vous concerne, il est urgent d’agir ! Avant toute chose, cherchons ensemble les principales causes des TMS rencontrés en production.

Qu’est-ce qu’un trouble musculosquelettique ?

Le droit du travail regroupe sous le terme de TMS, toutes les pathologies qui affectent les tissus mous des membres et de la colonne vertébrale.

 

Trouble musculo-squelettiqueQu’entend-on par tissus mous ? Il s’agit :

  • des muscles
  • des tendons
  • des nerfs

 

Les conséquences des TMS sur la santé de vos salariés sont loin d’être négligeables : inconfort, douleurs, raideur, perte de force, maladresse, etc. Des troubles qui peuvent conduire à des arrêts maladie et qui doivent être pris au sérieux.

Quelles sont les causes des TMS de vos employés ?

Trouver les causes des TMS nécessite de bien analyser la situation. En effet, sur vos sites de production comme ailleurs, les sources d’apparition de TMS sont diverses et pas toujours totalement liées aux contraintes physiques du travail en lui-même. Ainsi, l’assurance-maladie dénombre quatre principaux facteurs d’apparition de TMS.

 

Les contraintes biomécaniques

Les TMS d’origine professionnelle sont le résultat d’un déséquilibre entre les capacités du corps et les sollicitations demandées. Néanmoins, contrairement aux idées reçues, les efforts intenses ne sont pas systématiquement responsables des TMS. Ainsi, la répétitivité de la tâche est tout aussi dangereuse que son intensité à l’instant t.

En production, vos salariés peuvent souffrir des affections suivantes :

  • Mal de dos Concernant les mains : le syndrome du canal carpien est le TMS le plus répandu 
  • Au niveau des épaules : tendinite de la coiffe des rotateurs 
  • Problèmes de dos : sciatique et hernies discales, notamment en lien avec le port de charges

Charges légères et charges lourdes

Au-dessus de 15 kg (suivant l’âge et le sexe de la personne), on considère qu’une charge est lourde. Cela veut-il dire pour autant qu’une charge de 2kg peut être manipulée sans conséquence ? Non, car un salarié dont la tâche est de porter des charges de 2 kg de manière répétitive pourra développer un jour ou l’autre des TMS. Ce n’est donc pas un hasard si la quasi-totalité des maladies professionnelles rencontrées dans les secteurs du transport, de la logistique, de l’agroalimentaire ou du commerce est une conséquence directe de TMS !

(les limites de port de charges acceptables sont définies par les articles R. 4541-1 à R. 4541-9 du code du travail, des normes AFNOR ainsi que par le décret n° 92-958 du 3 septembre 1992)

 

Besoin de conseils sur la cobotique ? Contactez-nous !

 

Quel est l’impact des TMS sur un site de production ?

En fonction de leur gravité, ces affections peuvent conduire à une incapacité de travail. Les premières victimes des TMS sont bien entendu les salariés qui en souffrent. Cependant, lorsqu’ils sont reconnus comme cause de maladie professionnelle, les TMS peuvent présenter un coût financier important pour votre entreprise.

C’est un fait : lorsque les TMS apparaissent, tout le monde y perd.

 

1. Impact financier pour l’entreprise

Pour votre entreprise, le premier impact est financier. En effet, outre le paiement des salaires, gérer le remplacement d’un de vos salariés arrêté pour maladie professionnelle peut s’avérer compliqué surtout s’il s’agit d’un emploi qualifié.

Ainsi, si vous êtes dans un secteur en tension, les TMS peuvent parfois compromettre la pérennité de votre entreprise.

 

2. Impact sur les conditions de travail

L’article L.4121-2 du Code du Travail est clair à ce sujet : l’employeur doit adapter l’outil de travail à l’homme afin de réduire les effets sur sa santé. Ainsi, l’employeur a également obligation d’aménager le poste de travail d’un salarié développant des TMS (en tenant compte de l’évolution des techniques disponibles).

Ces modifications des postes de travail peuvent être coûteuses lorsqu’elles ne sont pas anticipées.

 

En matière de TMS, l’expression « mieux vaut prévenir que guérir » est plus que jamais vérifiée. Vous avez donc tout intérêt à prendre les mesures permettant d’éviter au maximum le recours à la manutention manuelle et de réduire le nombre de tâches répétitives effectuées par vos opérateurs en production. Si vous recherchez un moyen pour diminuer ce risque de TMS en production, sachez que la cobotique fait partie des solutions efficaces. Vous recherchez des informations sur la cobotique ? Contactez-nous

 

Bouton image contactez-nous

 

Vous pourriez aussi aimer

Les articles concernant Robot

Aucun commentaire pour l'instant

Dites-nous ce que vous en pensez