Démo gratuite  
kmeleon-2
Programmez vos bras robotisés sans ligne de code

Le logiciel qui vous permet de programmer sans formation informatique nécessaire.
En savoir plus >

flexibot-1
Cellule de robotique collaborative clé en main

KMeleonBot votre cellule qui vous permettra de robotiser vos process en un clin d’œil.
En savoir plus >

Menu
Prendre rendez-vous

Comment réussir l’intégration d’un robot collaboratif ?

Écrit par Clémence Serraz, Publié le 10 janvier 2020

réussir l'intégration d'un cobot

Avant de vous lancer dans la recherche d’un partenaire pour intégrer un robot collaboratif sur votre site de production, il est important de respecter 3 étapes successives pour que votre intégration se passe au mieux :

 

1. Définir une équipe de projet

2. Rédiger un cahier des charges

3. Identifier et contacter le bon partenaire

 

La première étape consiste à définir votre équipe projet.

Votre équipe détermine ce dont votre entreprise a besoin et quelle est la problématique que vous cherchez à résoudre (réduire les TMS, améliorer la productivité, effectuer une tâche compliquée ou sensible…).

 

Comment définir son équipe projet pour l’intégration d’un robot collaboratif ?

Votre équipe projet doit être composée de plusieurs profils :

1. Le (la) responsable de site :

Le (la) responsable du site doit intégrer l’équipe afin d’être sensibilisé aux enjeux de la cobotique mais également pour être moteur de l’équipe. Il travaille en étroite collaboration avec le chef de projet.

2. Le (la) chef de projet :

Il est responsable de gérer ce nouveau projet. Son rôle est de mener le projet à son terme et que toutes les parties prenantes soient convaincues de cette solution.

3. Le (la) responsable technique :

Cela peut être le responsable ou une autre personne de la technique mais il faut qu’une personne du “terrain” soit présente afin qu’elle apporte son expérience mais également la connaissance des problématiques concrètes rencontrées au quotidien par les opérateurs..

4. Un(e) ergonome ou chef de sécurité :

L’ergonome ou le chef de sécurité a un rôle central dans l’équipe projet. Il maîtrise les problèmes de TMS que rencontrent les opérateurs sur la ligne de production et va donc aiguiller le projet sur la bonne direction afin de s’atteler aux problèmes primordiaux.

Vous avez envie d'intégrer un cobot sur votre site industriel ? Visionnez notre  webinar pour réussir son intégration !

robot collaboratif integre à un operateur

 

Comment construire un cahier des charges pour son projet cobotique ?

Avant de commencer à rédiger le cahier des charges, vous devez savoir que deux alternatives sont possibles :

1. Rédaction externe : La rédaction peut se faire par une société externe mais également par le partenaire que vous avez choisi pour intégrer votre robot. Dans un premier temps un audit du site de production est réalisé, vient ensuite la rédaction du cahier des charges.

2. Rédaction interne : Votre équipe projet est chargée de rédiger le cahier des charges. C’est un exercice compliqué sur lequel vous devez prendre en compte plusieurs éléments.

Lors de la rédaction du cahier des charges de votre projet cobotique il y a deux types de questions à se poser :

  1. Les questions sur la ligne de production
  2. Les questions sur la pièce

 

Se poser des questions sur le cycle de production :

  • Quelle est la ligne qui va être en entrée de ma cellule robotisée ?
  • Comment les pièces vont arriver au niveau du cobot ? (position, taille, emplacement)
  • Quelle est la ligne de sortie ?
  • Comment les pièces vont devoir sortir de la ligne robotisée pour être dans la bonne position pour la machine suivante ?

Se poser des questions sur la pièce :

  • Quelles sont les dimensions de la pièce à manipuler ?
  • Quel est son poids ?
  • Quel est le cycle ?
  • Comment évolue la pièce dans le cycle ?

 

Conseil lors de la rédaction de votre cahier :

Prenez un maximum de photos et de vidéos de votre ligne de production telle qu’elle fonctionne aujourd’hui. Il faut également décortiquer votre cycle étape par étape et chronométrer les différentes phases. Tous ces éléments doivent être ajoutés au cahier des charges tout comme le plan de la ligne de production.

 

 

Comment identifier un bon intégrateur pour son projet cobotique ?

Maintenant que votre cahier des charges est prêt, place au choix du partenaire et ce n’est jamais la partie la plus facile, n’est-ce pas ? Le choix de l’intégrateur est très important car il va conditionner souvent votre première relation avec la cobotique.

Les points essentiels que vous devez vérifier auprès de votre intégrateur sont les suivants :

1. La flexibilité

bras collaboratif

L’intégrateur que vous choisirez doit être souple, c’est-à-dire qu’il puisse s’adapter à vos contraintes terrains mais également qu’il puisse vous aider à rédiger votre cahier des charges si vous n’en avez pas.

2. Le conseil 

Généralement, vous n’êtes pas expert de la cobotique. C’est pourquoi l’intégrateur doit pouvoir apporter ses connaissances, son expertise et toute son expérience pour vous accompagner selon vos besoins. 

3. La sécurité

Le cobot est collaboratif cependant l’outil qui est au bout ne l’est pas toujours. Il y a des notions de sécurité très importantes et il faut qu’elles soient maîtrisées par l’opérateur. Il doit donc être formé sur l’utilisation d’un robot collaboratif en toute sécurité. 

4. La simplicité d'utilisation 

Si vous faites le choix d’un cobot c’est (normalement) avant tout pour simplifier la vie de l’opérateur. Il faut donc que l’opérateur soit totalement autonome sur la manipulation et la programmation du cobot. Il faut trouver des systèmes qui vont pouvoir aider l’opérateur à programmer le cobot facilement.

Bon à savoir : 

Entre le moment où vous rédigez le cahier des charges et celui où vous choisissez l’intégrateur, il est possible de faire appel à un consultant. Dans de nombreuses régions des aides sont mises en place et participent au financement de consulting technologique. Vous devriez donc vérifier si c’est le cas chez vous. 

Le consultant fait un diagnostic de la ligne de production sur laquelle le robot va être installé et rédige un rapport d’audit. Il va également retravailler le cahier des charges afin qu’il soit structuré et clair pour l’intégrateur. Le consultant peut également vous fournir une liste d’intégrateurs potentiels selon vos besoins.

 

Vous avez besoin d'aide sur ses différentes questions ?  Contactez-nous ! Nous serons ravis de vous guider. 

Nouveau call-to-action

Vous pourriez aussi aimer

Les articles concernant Robot

Aucun commentaire pour l'instant

Dites-nous ce que vous en pensez